Rêvez. Observez. Inspirez. Recommencez.
Blog de voyage officiel de Norwegian

Histoire des Bahamas

 

Pour la plupart des croisiéristes, une journée à Nassau comprend généralement quelques heures à la plage, suivies de shopping au Straw Market puis d'un verre à Senor Frogs, là où la fête ne s'arrête jamais. Ce port de croisière des Bahamas n'est pas connu pour son potentiel culturel ou historique ; mais ceux qui sont prêts à se passer d'une journée à la plage peuvent découvrir l'histoire de l'émancipation des esclaves africains dans le nouveau monde tropical.

Votre journée débute au Musée de l'esclavage et de l'émancipation de Pompey à la Vendue House, située à quelques rues seulement du port de croisière. Construit à l'origine dans les années 1760 comme marché pour les marchandises et les êtres humains, ce musée montre désormais à quoi ressemblait la vie des esclaves aux Bahamas, offrant des informations sur le Passage du milieu et sur l'exténuante traversée de l'Atlantique dans les coques des navires européens, pour finir par l'émancipation des esclaves de l'Empire britannique en 1834.

Après la visite du musée de Nassau, vous pouvez vous diriger vers l'ouest à bord d'un taxi ou d'un scooter pour découvrir la Plantation Whylly de Clifton Park. Ce Parc national comportait une plantation infructueuse dirigée par les loyalistes britanniques après leur défaite durant la guerre révolutionnaire américaine. Dans ce parc se trouvent les ruines des édifices de pierre où logeaient les esclaves. Ces ruines ne disposent actuellement d'aucune explication ou mise en valeur, mais le gouvernement bahaméen prévoit de restaurer ce lieu pour que les visiteurs puissent découvrir la vie sur la plantation.

Non loin de Clifton Park se trouve l'« Espace Sacré » d'Antonius Roberts. Ce jardin abritant des silhouettes africaines en bois sculpté plus grandes que nature a été créé en 2006 en hommage à la préservation et aux ancêtres africains de la population locale. Les silhouettes sont tournées vers l'est, en direction du continent africain, et l'« Espace Sacré » se trouve vers le quart sud-est de l'île de New Providence, là où les navires déchargèrent les premiers esclaves des Bahamas.

Pour terminer votre journée, rendez-vous au village d'Adelaide. Cette communauté établie par la couronne britannique fut l'une des premières colonies de l'Empire britannique spécialement conçue pour les esclaves libérés après leur émancipation. C'est aujourd'hui un petit village de fermiers regroupé autour d'une église construite pour et par les esclaves libres dans les années 1830. Ce village marqua un changement important dans l'histoire tragique des africains aux Bahamas : celui de personnes réduites à l'esclavage très loin de leur terre natale qui devinrent propriétaires et exploitantes d'un petit territoire en majorité noir, non loin de la côte d'une immense nation encore sous le joug de l'esclavage.