Écrit par : TravellingMan · Date de la croisière : Janvier 2016

New York sur le Norwegian Breakaway

La croisière de 14 jours de New York aux Caraïbes était sensationnelle! C'était la première fois que nous montions à bord du Breakaway, que nous participions à une croisière de deux semaines, et que nous visitions de nombreuses îles sur l'itinéraire. Nous nous sommes bien amusés! Le Breakaway est désormais notre navire NCL préféré. Nous adorons The Waterfront, et y avons mangé la moitié des soirs passés à bord. C'est aussi un lieu de rencontre formidable dans la journée, où l'on peut lire, regarder les vagues, et simplement se détendre. Nous le préférions au vacarme et à la foule autour de la piscine sur le pont 15.

Comme il faut compter plusieurs jours pour naviguer de New York aux Caraïbes, une croisière de deux semaines est tout à fait appropriée. Pour pouvez visiter sept ou huit îles chaleureuses et accueillantes avant de retourner à la froide réalité d'un hiver new-yorkais. Les trois jours passés à naviguer vers le large et les trois autres à revenir au port étaient relaxants. Nous avons choisi un surclassement de cabine qui nous a donné accès au spa et à Le Haven, et c'était une expérience délicieusement luxueuse. Nous avons eu la chance de pouvoir réserver une croisière dont quelques suites Haven étaient toujours disponibles juste quelques jours avant le départ, et nous avons pu surclasser à la dernière minute à un prix très abordable. Nous ne pourrons sans doute jamais dépenser à nouveau tant d'argent dans un surclassement, mais, pour ce long voyage, cela en valait vraiment la peine. Notre maître d'hôtel et notre concierge personnels se sont occupés de tout pour nous. Il ne nous restait plus qu'à nous détendre et nous amuser. Mon anniversaire tombait le dernier jour en mer. Bien que nous ne l'ayons mentionné à personne à bord, un gâteau d'anniversaire nous attendait le soir à notre retour dans notre cabine. Un grand merci à notre maître d'hôtel, Hipolito.

Nous avons essayé pratiquement tous les restaurants parmi les 20 établissements se trouvant à bord. Notre préféré, comme sur d'autres navires de NCL, était Le Bistro, le restaurant français, avec Ocean Blue pas loin derrière. Nous avons également bien aimé la bar à sushis et nouilles, ainsi que le spectacle dans le restaurant de teppanyaki qui valait bien le prix d'entrée. Moderno et Cagney's étaient hautement appréciés. Ils étaient tous deux très bons, mais aucun n'était à la hauteur du battage qu'on en faisait. Le seul restaurant de spécialités que nous avons omis était La Cucina – il n'y avait pas assez de soirées pour pouvoir visiter tous les endroits à bord.

Les spectacles sur scène et dans le salon étaient assez variés pour nous divertir pendant tout le voyage. Nous avons beaucoup aimé le guitariste du salon et le duo de pianos à Howl at the Moon. Nous avons été particulièrement gâtés quand le numéro en hommage aux Quatre Saisons a été ajouté à la dernière minute. Ils sont venus à bord juste avant notre retour à New York, et nous avons adoré leur spectacle. La seule chose qui manquait dans la liste de divertissements, c'était de la musique classique. Nous avons aimé le guitariste classique, le quatuor à cordes et la musique classique au piano sur nos autres navires NCL, et nous aurions aimé un peu de variété sur le Breakaway.

Mais ce que nous avons le plus apprécié sur le Breakaway, c'est sa conception, le fait que tout ce qui est à bord semble fonctionner parfaitement en harmonie. Tout coule merveilleusement bien sur ce navire. Les différents espaces semblent être exactement de la bonne taille, sur le bon pont, là où vous vous attendez à les trouver. On se déplace facilement, et pour un navire de plus de 4000 passagers à bord, on a rarement l'impression qu'il y a foule. La seule fois où nous avons été entassés, c'était le premier jour, quand tous les 4000 passagers se sont assemblés sur le pont 7 pour les exercices d'embarquement dans les canots de sauvetage. Les couloirs, et en particulier les ascenseurs, ont été pris d'assaut pendant un moment, mais les choses sont revenues à la normale par la suite. Nous avons rarement dû attendre un ascenseur plus d'une minute pendant le reste du voyage.

Notre seul commentaire négatif porte sur les sièges de l'auditorium. Ils comportent une latte ou une barre à travers la partie arrière du siège, et on a l'impression d'être assis sur une clôture. La seule façon d'être confortable est de s'affaler dans le siège. NCL devrait sérieusement considérer remplacer tous les 800 sièges du théâtre par un modèle plus confortable. Maintenant que nous connaissons le Breakaway, nous avons hâte de naviguer sur ses navires jumeaux, le Getaway et l'Escape. NCL a vraiment fait un coup d'éclat avec cette conception, et nous sommes impatients de voir comment la prochaine génération de navires élèvera la barre encore plus haut. Bravo, NCL!